Démarche d'écoconception

La démarche d'écoconception consiste à analyser tous les impacts environnementaux des produits et des services que l'on commercialise et à mettre en oeuvre les actions et les solutions qui permettent de réduire drastiquement ces impacts. 

La démarche d'écoconception est donc une démarche d'analyse et d'action. Elle s'applique le plus souvent aux produits. Mais la démarché est également étendue à l'analyse des services, des systèmes et des organisations.

Écoconception et éco-design, quelle différence ?

C'est la même chose. En anglais, "écoconception" se dit "eco-design". Les deux termes sont utilisés en français. L'écoconception est davantage une terminologie d'ingénieurs et l'éco-design une terminologie de designers. Mais les deux termes désignent le même objet et la même démarche. Par simplification, nous utilisons ici le terme d'écoconception.

Écoconception et analyse du cycle de vie, quelle différence ?

L'analyse du cycle de vie (ACV) est la méthodologie qui sert de référence pour la démarche d'écoconception. L'ACV cartographie toutes les étapes clés de la vie d'un produit, depuis l'extraction des matières premières nécessaires à sa production, en passant par les différents usages possibles du produit et en terminant sur ce qu'il advient du produit en fin de vie. L'écoconception analyse ensuite pour chacune de ces étapes les flux entrants et les flux sortants de matière, d'énergie et d'autres éléments qui ont impact direct ou indirect sur l'environnement.

Les étapes clés :

1. Réponse au besoin du client : Tout d'abord, il est important de s'interroger sur le besoin des clients et sur la réponse apportée à ce besoin. Le produit ou le service proposés sont-ils les seules réponses possibles ? Y a-t-il d'autres façons de répondre aux besoins des clients qui auraient moins d'impact sur le plan environnemental tout en apportant les mêmes bénéfices aux clients (par exemple : location plutôt que achat, produit à usages multiples ou à l'inverse produit à usage plus ciblé...) et la même rentabilité à l'entreprise ?

Une fois la réponse apportée à cette question initiale et une fois la solution industrielle et/ou commerciale confirmée, la démarche consiste à analyser les impacts environnementaux pour chacune des étapes suivantes et à identifier les solutions alternatives porteuses de valeur écologique et économique :

2. Approvisionnement des matières premières et des énergies : quel est l'impact des énergies et des ressources utilisées ? Quel est le bilan environnemental de nos approvisionnements ?  Utilisons-nous des énergies renouvelables ou bas carbone ? Utilisons-nous des ressources recyclées ? Pouvons-nous garantir un approvisionnement respectueux de l'environnement de la part de tous nos fournisseurs et sous-traitants ?

3. Production : quel est l'impact de notre processus industriel ? Optimisons-nous l'usage des ressources et des énergies consommées ? Quelles sont nos émissions et nos déchets issues de ces processus ? 

4. Distribution et commercialisation : quel est l'impact de notre système de distribution (incluant les transports) et de notre processus commercial ? Optimisons-nous l'usage des ressources et des énergies consommées ? Quelles sont nos émissions et nos déchets issues de ces processus ? 

5. Performances opérationnelles de l'usage conséquences directes et indirectes de l'usage du produit) : quelles économies sur le plan environnemental permettent l'usage des produits et les services proposés ? Quelle est leur impact indirect : consommation d'énergie et de ressources, émissions de déchets et de pollutions ? Quels sont les différents usages possibles du produit ?

6. Marché secondaire (ré-usage, réparation) : y a-t-il un marché de la réparation et du ré-usage ? Les produits sont-ils réparables ? Y a-t-il une offre de pièces détachées ? Y a-t-il une offre de service adaptée à ce marché secondaire ?

7. Recyclage des matières et traitement des résidus : les matières résiduelles peuvent-elles être triées et recyclées ? Y a-t-il des filières organisées (internes / externes) ? Nos clients sont-ils informés de ces filières et sont-ils acteurs de ces processus de recyclage ? Quels sont les résidus non recyclables et qu'en advient-il ? Quelles sont les pollutions et déchets non recyclables ? Quels moyens de prévention, de traitement ou à défaut de compensation pour ces résidus non recyclables ?

Créer de la valeur pour tous :

L'écoconception se concentre évidemment sur les impacts environnementaux mais pas seulement, également sur les impacts sociaux. Par ailleurs, l'objectif est d'identifier les solutions qui permettent de traduire ces innovations en valeur ajoutée pour l'entreprise et pour ses clients, identifiant des synergies positives entre écologie et économie, entre responsabilité environnementale et développement de l'entreprise sur son marché. 

Pour plus d'infos...

ADEME.png
ISO 3.png